• Doc Djé

Nos trois façons d'agir ou triangle de Karpman





Le triangle de Karpman tu connais ?


Non pas ce genre de triangle qu'on apprend en géométrie avec des angles mesurable en degrés. ( compas, règles, équerres...)


Pas non plus un nouveau super héro, sinon ça aurait-été carpe man. ( oui je sais elle était facile )

Mais bel et bien ce triangle « destructeur » qui chamboulent tes émotions.


C'est un triangle qui règne sur la terre depuis des temps reculés. ( boouh le méchant triangle! )

Ou plus précisément, dans l'esprit des humains, dans nos comportements.


Victime – Bourreau – Sauveur. Le tiercé gagnant !


Enfin ça dépend pour qui car au fond, c'est l'humanité la grande perdante.

Sauf si on en saisi le sens ! Si on apprend à changer son angle de vue et là, ça deviens très utile dans nos relations !


En gros, dans certaines situation, tu peux arborer l'un de ces trois masques, ce qui fait que tu te « désaxe ». Le but étant de rester comme au milieu tu triangle si je puis dire. Rester centré. J'y reviendrais en fin d'article.


Pour illustrer, je te compte cette histoire :



Partie 1


Sur cette planète bleu, dans la capitale Française, il y à Sophie. Elle travail dans un magasin de vêtement en tant que vendeuse. C'est sa troisième expérience à ce poste. Elle à démissionné des deux autres car ses anciens patrons ne l'ont pas respectée.


A chaque fois avec un comportement identique : elle rejetait la faute sur ses anciens collègues.

Elle souffre de sa dépendance affective, se sent nulle et n'arrive pas a voir sa propre valeur.


Après un mois dans cette nouvelle entreprise, les même ennuis recommencent, des remarques désagréable de la part de ses collègues, des moqueries.


En plus de son patron qui ne la considère pas...

Les jours passes, les semaines... elle attend de prendre une décision. « J'en ai marre », se dit-elle.

Je tombe toujours sur des cons ! Moi je n'ai rien fait !


Un matin de juin, elle a le malheur de se tromper en renseignant des clients ce qui a débouché sur une altercation avec deux autres collègues. Heureusement pour elle au même moment, Alexandre était pas loin et il s'est interposé .


L’après-midi , elle décide d'aller dans le bureau de son patron pour lui raconter son mal-être, en espérant qu'il soit compatissant, qu'il recadre certains employés, voir même, qu'il ose se remette en question dans sa gestion du personnel...

Avec la boule au ventre, elle décide de toquer à la porte.


Assis dans son fauteuil confortable, le patron regarda Sophie d'un air supérieur avec un sourire satisfait.

Elle le regarde dans les yeux, mais au fond de son être, elle a peur...


Exercices :

Pour comprendre Sophie et d'autres personnes comme elle,

  • Si tu pense que la position de victime la réconforte, quel est sont utilité ?

  • Et en quoi cela peut lui être utile de vivre ces situations ?


Pour toi si tu te reconnais, pose toi les bonnes questions :

  • Pourquoi je vis cette situation ?

  • A quoi cela me renvoi en moi ?

  • Quel pouvoir as-tu pour ne plus te retrouver dans ce genre de situation ?


Partie 2


Ses pieds croisées sur le bureau, les mains derrière la tête, le boss est en position de force.

Sophie explique ses ressentis, ses émotions à celui qu'elle considère comme le fautif de tout ça. Celui qui ne fait rien...


- Je vous ai choisis car vous êtes compétente, malgré ce que j'ai entendu sur vous, ces derniers jours, je vous ai gardé.


Sophie est stupéfaite ! Voilà que c'est elle la fautive maintenant.


- Moi !? Pourtant vous le voyez que se sont les autres qui me cause du tord !


- Écoutez vous avez deux choix, soit vous partez soit vous restez mais vous allez devoir vous excuser auprès de vos collègues.


Frustrée, la jeune femme sort du bureau, le poing serré, larme à l’œil.


Dans le couloir, elle croise Alexandre qui comme à son habitude est prêt à la défendre. Il est prêt cette fois ci a rentrer dans le bureau pour remettre les pendules à l'heure.

- Merci Alex, mais ça ira cette fois. Ne te met pas en danger pour moi comme tu l'avais fait avec Jules et Marc.


- Okay comme tu veux Sophie, tu sais que je fait parti du syndicat alors tu peux compter sur moi.


Ici nous pouvons voir qu'Alexandre est souvent dans le rôle du sauveur, toujours prêt à aider l'autre en lui enlevant son pouvoir, il intervient souvent sans qu'on lui demande. Un peu le super héro que nous voyons dans les films, à sauver la veuve et l'orphelin.



Quand à Sophie , elle considère une fois des plus, les autres comme étant la source de ses malheurs. Aucune remise en question, malgré le fait que les situations similaires s’enchaîne.

Mais pas qu'au boulot.


En rentrant chez elle, elle trouve de nouveau cette voiture grise garée sur sa place de parking devant chez elle. Après s’être garé un peu plus loin et pestant tout le long du trajet pour rentrer dans son appartement, elle croise la propriétaire de cette fameuse voiture dans les escaliers.


- Dites vous pouvez vous garer à votre place et non pas sur la mienne numéro 14 !


- La 14 est ma place madame, j'en ai fait la demande lors de mon emménagement. Vous l'avez fait avant peut être ?


Sophie en est resté bouche bée. A ce moment là, elle a compris ce qui ne va pas en elle.

Le déclic !


Elle se rend compte qu'elle adopte inconsciemment une posture de victime bien trop souvent.

En rentrant chez elle, après une bonne douche, un thé à la main,elle se remémore les autres fois où elle s'est fait « victimiser ».

Pour la place de parking elle aurait pu la réserver avant la voisine qui avait emménagé après elle.Pour son ancien boulot, elle aurait pu mieux s'intégrer à l'équipe, moins prendre personnellement les réflexions.

Avec son ex, poser les limites dés le début, oser partir quand la situation était devenu invivable.


En un mot : s'aimer d'avantage !


Exercice :

  • Dans les situations où tu est en position de « victime », est-tu assez ouvert ?

  • Te remets-tu en question ?

  • Quels émotions ressens-tu ?

  • Si tu es souvent dans la posture du sauveur, pose toi la question intérieurement : pourquoi ai-je besoin de sauver les autres. Est-ce par ce que je n'arrive pas a me sauver moi ?



Partie 3


Le lendemain matin, la jeune vendeuse décide de prendre le taureau par les cornes.« cette fois ci je change mon attitude, je ne me plains plus ! » se dit-elle.

En arrivant au boulot elle se dirige vers son dirigeant qui est dans son bureau, café chaud à la main.


- Bonjour Sophie comment...


- Écoutez vous n'osez pas prendre vos responsabilités quant à certains agissement du personnel mais ceci n'est pas mon problème, si vous n'avouez pas vos réflexions déplacées que vous m'avez fait, ça ne m'atteins plus. Par contre à partir de maintenant, je ne serais plus vôtre souffre douleur. Je m'aime et je me respecte, vous devriez en faire d'avantage.


Le boss est resté bouche bée.


- Mais pourquoi vous énervez-vous contre moi ? Je vous ai bien accueillis le premier jour et fait en sorte que tout se passe bien dans votre intégration...


Sophie ne prend même pas la peine de répondre et s'en va l'air satisfaite. C'est le premier jour d'une nouvelle Sophie, elle se remet au centre de son monde !




Conclusion


Au début je disais l'importance de ne se pas désaxer pour ne pas revêtir l'un des trois masques pour être le plus authentique possible.

Juste être attentif à nos réaction sur le moment. Prendre le moment qu'il faut pour du recul en rapport à la situation.

Évidement ne pas être dans le jugement. Nous avons tous l'un des trois rôle que nous utilisons souvent et un autre un peu moins.

Se mettre à la place de l'autre aussi, voir la situation sous son angle.


La communication non violente aussi ( CNV ), aide beaucoup pour se sortir de ces situations.


Mais derrière il y a bien souvent de la souffrance et un manque d'amour, qui pour la plupart, date de l'enfance.


Moi par exemple, je fait attention à ne pas être dans la posture de sauveur, surtout durant mes séances car mon but est que la personne reprenne sont pouvoir. Non pas que je lui apporte la solution sur un plateau d'argent !

En plus c'est super important dans le processus de guérison, ça ne peu venir que de l'intérieur. Je suis là pour accompagner et apporter mon expertise.


Tu as des difficultés à identifier lequel des trois postures tu adoptes ? Et surtout pourquoi tu l'adopte ? et que je t'aide à surmonter tout ça.


Alors viens m'en parler et réserve un appel de 30 min offert avec moi !


Réserve ici.


Prends soin de toi.



Doc. Djé.

Faux médecin mais très patient.

Libérateur émotionnel.


Challenge tes émotions et remets toi au centre de ton monde 
  • Instagram
  • Facebook Social Icon

06 65 14 43 65

Dr Djé,
Faux médecin mais très patient.